Batailles et Blindés - Histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires

Batailles et Blindés : Histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires

Bataille et blindés hors-série n°33 : La bataille de Kharkov

Batailles & Blindés N°28

ÉPUISÉ

Disponible uniquement au format tablettes et smartphones

Logo de Google Play Logo itunes

Batailles & Blindés N°28 :  Les Allemands ont-ils inventé la guerre mécanisée moderne ?zoom

[ zoom ]

Les « Dix » de Diên Biên Phu
Jusqu’au bout avec les paras et la Légion !

Le 20 novembre 1953, deux bataillons de parachutistes de l’Armée française sautent sur Diên Biên Phu, aux confi ns du Laos et du Tonkin, afi n de prendre le contrôle d’une vaste plaine entourée de montagnes. Cette opération se veut être le prélude à l’installation d’un camp retranché, dont on espère qu’il constituera un appât suffi samment tentant pour y attirer le corps de bataille du Viêt-Minh. Alors que se profi lent des négociations internationales portant sur le règlement de la question indochinoise, il importe, en détruisant le potentiel militaire de l’adversaire dans une vaste bataille d’attrition, de négocier tout en étant en position de force.


DOSSIER : LES ALLEMANDS ONT-ILS INVENTÉ LA GUERRE MÉCANISÉE MODERNE ?
De la pensée de Guderian et consorts naîtront des idées synthétisées dans une doctrine opérationnelle à portée stratégique : le « Blitzkrieg ». Pour mettre en application ce dernier, la nécessité de façonner un outil émerge au coeur des années 30, c’est la Panzer-Division. Et pour animer une telle machine de guerre, des matériels modernes et innovants vont être imaginés par les Allemands. Tel est le raisonnement en quatre étapes que nous avons retenu pour tenter de répondre à l’interrogation posée en titre de ce dossier.

Au sommaire du dossier :

- Les penseurs : Guderian & consorts
Heinz Guderian. Un nom qui évoque immanquablement la guerre sous ses aspects les plus modernes : ceux de la mécanisation, de la mobilité et de la rapidité, des communications radio, de la coopération air-sol, bref, de tout ce qui aura donné naissance à la « guerre-éclair », au « Blitzkrieg » !

- La doctrine : Le « Blitzkrieg »
Plus que tout autre mot hérité des effroyables années 1939-45, celui de « Blitzkrieg » symbolise la supériorité des Panzertruppen, longtemps considérées comme invincibles, y compris par leurs adversaires. Ce terme rime avec les victoires en apparence « faciles » engrangées par la Wehrmacht durant les premiers rounds du confl it. De fait, le « Blitzkrieg » s’oppose à la « Stellungskrieg », la guerre de positions livrée depuis les boueuses et sanglantes tranchées de la « Der des Ders ». Mais de quoi s’agit-t-il précisément ?

- La Panzer-Division TYP 1944

Début 1944, afi n de supporter le rythme infernal des opérations imposé par les Alliés depuis désormais un peu plus d’un an, l’Oberkommando des Heeres éprouve le besoin de procéder à une refonte partielle de la structure organisationnelle de la Panzer-Division Typ 1943. Des travaux des stratèges allemands va naître un véritable modèle de division blindée, une machine de guerre quasi-parfaite... en théorie du moins, car les pénuries de matériels iront croissantes !

- Les matériels : État des lieux
Au lendemain de l’invasion de la Pologne, la déclaration de guerre franco-britannique prend Hitler au dépourvu, ce dernier ne prévoyant un confl it avec les deux puissances qu’en 1944-45. Aussi, les Panzer-Divisionen des années 1939-41 pâtissent-elles du manque d’engins réellement adaptés à la guerre moderne. Exemple parmi d’autres, les Panzer I étaient à l’origine des machines d’instruction. Tirant l’expérience des premières campagnes, parfois douloureuses au contact de chars alliés – l’on pense notamment au B1bis français et au T-34 soviétique – la Wehrmacht va développer un certain nombre de matériels capables d’acquérir la suprématie sur le champ de bataille.

Khem Karan & Chawinda
Tournants de la guerre indo-pakistanaise de 1965

Les batailles de Khem Karan et de Chawinda marquent les points d’orgue de la brève mais violente seconde guerre indo-pakistanaise de 1965. Considéré par nombre d’observateurs avertis comme la plus grande bataille de chars depuis la fi n de la Seconde Guerre mondiale, ce double d’affrontement va voir s’opposer 1 700 machines indiennes à plus de 600 engins pakistanais ! 

Les Tank Battalions américains
À quoi les chars doivent-ils réellement servir ? À l’appui de l’infanterie ou bien à l’exploitation ? C’est la question, ô combien cruciale, que se posent les responsables de l’US Army au printemps 1940, alors même qu’ils sont confrontés aux époustoufl ants résultats obtenus par la Wehrmacht en Pologne puis en France.


Renseignements : Caraktère SARL

Résidence Maunier - 3 120, route d'Avignon - 13 090 Aix-en-Provence - France

Tél : 04 42 21 06 76

Trouver un kiosque près de chez vous

NOUVEAU : voici l'outil indispensable pour trouver votre magazine préféré près de chez vous :
www.trouverlapresse.com