Batailles et Blindés - Histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires

Batailles et Blindés : Histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires

Bataille et blindés hors-série n°32 : Les divisions blindées, reines des champs de batailles ?

Batailles & Blindés N°45

Disponible également au format tablettes et smartphones

Logo de Google Play Logo itunes

Bataille et blindés n°45 : 1940 vs 1944 - Les deux batailles des Ardennes

[ zoom ]

[ Commander ]

Le Blindorama
L’Argentine, 1926 - 1945

Au début du XXe siècle, l’Argentine est une jeune république en plein essor économique. Ses besoins sont importants pour équiper son armée en véhicules motorisés adaptés à la guerre moderne. Manquant d’expérience dans le domaine de l’Arme blindée, les Argentins vont progresser par étapes, jusqu’à concevoir leur propre char moyen.

Combats sur le cercle polaire
Somua et Hotchkiss dans la taïga

La rapide défaite de la France lors de la campagne de mai-juin 1940 aurait pu marquer la fin de la présence des chars français sur les champs de bataille. Mais les armées victorieuses vont en récupérer un certain nombre et les engager au combat pendant cinq ans, donnant ainsi une nouvelle vie à des engins pourtant largement dépassés. En Finlande et en Carélie, un bataillon blindé allemand va ainsi aligner des Somua et des Hotchkiss face à l’Armée rouge.

DOSSIER : « BLITZKRIEG » 1940 vs 1944
Les deux batailles des Ardennes

Dès l’aube du 10 mai 1940, les pointes blindées allemandes se faufilent à travers les Ardennes et bousculent les armées alliées ; la suite, on ne la connaît que trop bien...
En 1944, Hitler conçoit un plan très inspiré de celui de 1940 ; la surprise est une fois encore au rendez-vous et les matériels bien plus puissants. Pourtant, cette fois, l’attaque brusquée se solde par un échec coûteux. Pourquoi ?

Sous les chenilles, la plage
L’instruction des équipages de l’USMC dans le Pacifique

Entre 1940 et 1945, partant de quasiment rien, l’US Marine Corps (USMC) se dote d’une force blindée répondant à ses besoins dans le Pacifique. Dans un premier temps, la formation des équipages s’effectue sur le tas, tandis que celle du personnel clé est assurée par l’armée de Terre. Les choses changent après l’attaque japonaise sur Pearl Harbor et les conditions spécifiques régnant dans le Pacifique poussent le commandement à prendre en main la formation du personnel...

La 2e division blindée en Normandie
Le jour de gloire est arrivé !

La 2e division blindée de Leclerc constitue aux yeux du général de Gaulle un instrument politique : débarquant en Normandie, elle doit démontrer que la France se libère par elle-même. Dès son arrivée sur le sol de France, Leclerc met tout en oeuvre pour que son unité prenne part aux combats contre la Wehrmacht. Pour lui, la bataille de Normandie n’est que le prélude de son objectif premier : libérer Paris ! Mais le chemin est encore long jusqu’à la capitale.

L’agonie du « Lion de Babylone »
Les T-72 irakiens au combat

Version export du T-72 soviétique, le T-72M a été vendu à de nombreux pays, dont l’Irak. Près de 1 100 exemplaires sont ainsi réceptionnés par l’Armée irakienne, qui les déploie face aux Iraniens pendant huit longues années d’une guerre meurtrière. Peu satisfaits de leurs performances, les Irakiens lancent un programme de modernisation, qui aboutira à la mise au point de l’« Asad Babil » ou « Lion de Babylone ».

Pour les grands et les petits !
Le Renault FT en jouets

Les chars sont apparus lors de la Première Guerre mondiale. Nous nous proposons de montrer comment ces engins terrifiants ont été déclinés en jouets, par des fabricants plus ou moins inspirés et parfois très créatifs.

Chroniques africaines
Octobre - Novembre 1941

Renseignements : Caraktère SARL

Résidence Maunier - 3 120, route d'Avignon - 13 090 Aix-en-Provence - France

Tél : 04 42 21 06 76

Trouver un kiosque près de chez vous

NOUVEAU : voici l'outil indispensable pour trouver votre magazine préféré près de chez vous :
www.trouverlapresse.com