Batailles et Blindés - Histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires

Batailles et Blindés : Histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires

Bataille et blindés hors-série n°32 : Les divisions blindées, reines des champs de batailles ?

Batailles & Blindés N°50

DISPONIBLE (8 € frais de port compris)

Disponible également au format tablettes et smartphones

Logo de Google Play Logo itunes

Bataille et blindés n°50 : Piégé à Stalingrad

[ zoom ]

[ Commander ]

Piégé à Stalingrad
Un tankiste allemand témoigne

Le froid, la neige, la faim, la peur, l’incertitude, la pénurie de munitions, la mort rodant derrière chaque repli de terrain, le jeune tankiste Ernst Panse est piégé avec le reste de la 24. Panzer-Division dans la poche de Stalingrad en novembre 1942. Le récit haletant de ses combats dans le secteur de Kalatch-sur-le-Don nous éclaire un peu plus sur l’enfer vécu quotidiennement par les soldats encerclés de la 6. Armee.

Le Blindorama
La Belgique, 1919 - 1945

Tout comme au sortir de la Grande Guerre vingt ans plus tôt, le Royaume de Belgique – qui n’a pas retenu les leçons du conflit – ne possède que très peu de blindés lorsque l’Allemagne passe à l’attaque le 10 mai 1940. C’est la raison pour laquelle il ne met pas au point des engins de conception nationale.
En conséquence de quoi, il produit sous licence un grand nombre de modèles étrangers.

Les « Petits Frères » !
L’infanterie blindée américaine

Durant la Seconde Guerre mondiale, l’Armée des États-Unis met sur pied 63 Armored Infantry Battalions, indépendants ou regroupés au sein d’une structure régimentaire. Intégrés pour la plupart dans les divisions blindées, ils y constituent le complément indispensable aux unités de chars. Un fort lien de fraternité ne tarde pas à unir les tankistes et les fantassins montés sur véhicules semi-chenillés.

Le martyre des cavaliers
Le 1er GRDI pendant la campagne de france

D’Évreux à Dunkerque, en passant par la Meuse, Haut-le-Wastia ou Cambrai, le 1er groupe de reconnaissance de division d’infanterie a tout vu : la confusion de la mobilisation, la « drôle de guerre », l’entrée en Belgique, l’offensive allemande, l’épuisante retraite et la reddition. Ce GRDI n’a pas démérité, réalisant du mieux possible toutes les missions confiées et combattant dans les situations les plus désespérées.

« Jochen » Peiper
Un illustre inconnu ?

La mâchoire carrée, le regard perçant, une silhouette athlétique, une attitude hautaine, l’impitoyable « Jochen » Peiper en impose. Déterminé, fonceur, combatif, l’officier baroudeur s’est taillé une réputation d’excellence. De son parcours au sein de la SS, la plupart des historiens n’ont retenu que ses exploits sur les champs de bataille. Pourtant, l’homme n’a pas été qu’un soldat, loin de là !

L’Irak et L’US Army
Les racines du bourbier

La deuxième guerre du Golfe a rapidement tourné au bourbier pour les forces de la « Coalition » menées par les Américains. Le chaos irakien, certes relatif au regard des boucheries passées, était-il prévisible ? Quels facteurs inhérents à la stratégie et au matériel l’ont-ils aggravé ? Retour sur le plus grave revers essuyé par l’« Oncle Sam » depuis le Viêtnam.

Chroniques africaines
Août - Septembre 1942

Renseignements : Caraktère SARL

Résidence Maunier - 3 120, route d'Avignon - 13 090 Aix-en-Provence - France

Tél : 04 42 21 06 76

Trouver un kiosque près de chez vous

NOUVEAU : voici l'outil indispensable pour trouver votre magazine préféré près de chez vous :
www.trouverlapresse.com